Archives du mot-clé video

shelby

Startup : Shelby.tv [alpha]

La curation est la grande tendance actuelle sur le web. Les internautes génèrent ou partagent de plus en plus de contenus si bien qu’il est difficile de s’y retrouver.

Dans ce cadre, de nombreux sites encore très récents tentent d’organiser les informations en proposant des outils.

Shelby.tv semble proposer une agrégation des vidéos partagées (via facebook, twitter, etc.) par nos amis. Vous pourrez obtenir une invitation à l’alpha ici.

YouTube augmente la durée maximum des vidéos à 15 minutes

Logo YouTubeYouTube vient d’annoncer un changement longtemps attendu, la possibilité d’uploader des vidéos plus longues sur la plateforme de vidéos en ligne. Jusqu’à présent la limite pour une vidéo envoyée par quelqu’un, hors partenaires YouTube, était de 10 minutes. Elle est désormais de 15 minutes.

Pour fêter cette modification, YouTube organise un concours en vous proposant d’envoyer jusqu’au 4 août une vidéo de 15 minutes avec le tag yt15minutes montrant ce que vous voulez communiquer au monde, ce pourquoi vous voulez que l’on se rappelle de vous. Les meilleures vidéos seront publiée en page d’accueil de YouTube, permettant à leur auteur d’avoir leur quart d’heure de gloire.

Une nouvelle version mobile pour YouTube

Logo YouTubeYouTube a lancé il y a quelque jours une nouvelle version de son site pour téléphones portables. Cette nouvelle version profite des avancées de HTML5 pour proposer une expérience proche de celle fournie par les Apps YouTube.

Cette version a également l’avantage d’être similaire sur tous les smartphones et de proposer les mêmes fonction que la version web sur ordinateur, comme les suggestions de recherche, la création de playlists, la gestion des favoris ou les « Like » et « Unlike ».

Cette version est accessible à m.youtube.com mais seulement depuis les États-Unis pour l’instant, elle devrait arriver pour le reste du monde dans les prochains jours.

France Télévision lance son service de catch-up TV

Logo Pluzz.frFrance Télévision a récemment lancé un service de catch-up TV pour toutes les chaines du groupe, Pluzz.fr. Vous pouvez ainsi retrouver les émissions de France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô, mais également suivre le journal de 20h en direct sur le site.

Les programmes sont disponibles le lendemain de leur diffusion pour sept à quatorze jours. Le service n’est accessible que depuis la France, et nécessite l’installation du plugin Silverlight de Microsoft dans votre navigateur (disponible pour Windows et MacOS), ce qui exclut les utilisateurs de Linux du service  (voir ici pour une solution).

Voici la publicité réalisée par France Télévision pour ce service de catch-up TV :

YouTube : 14.6 milliards de vidéos vues en mai

Logo YouTubeSelon les derniers chiffres de comScore, c’est plus de 14.6 milliards de vidéos qui auraient été visionnées sur YouTube aux États-Unis durant le moi de mai.

Cette audience impressionnante confirme YouTube dans sa première place des sites de vidéos en ligne aux USA, en représentant 43,1% des 34 milliards de vidéos visionnée en ligne, alors que Hulu, le distant second, n’en représente que 3,5%.

Ainsi, chaque utilisateurs de YouTube a visionné en moyenne plus de 100 vidéos sur le site durant le mois de mai.

YouTube gagne le procès Viacom

Logo YouTubeGoogle vient d’ annoncer sur son blog et celui de YouTube, que le tribunal de première instance du district sud de New York lui a donné raison dans le procès qui l’oppose au groupe Viacom (MTV, Comedy Central, Dreamworks, Paramount…).

Viacom réclamait 1 milliards de dollars de dommages et intérêts à YouTube pour des vidéos mises en ligne par les utilisateurs du service. Le groupe de média estimait que YouTube aurait dû empêcher les vidéos d’être mises en ligne au lieu de se contenter de les retirer une fois signalées.

Le tribunal n’a pas suivi cet argument, ainsi la cour a décidé que « YouTube est protégé par le régime d’exceptions du Digital Millennium Copyright Act (DMCA) contre les allégations de violation de droits d’auteur » selon ce que rapporte Google. Dans ce cadre la seule obligation de Google est de retirer les vidéos dès que signalée comme violant le droit d’auteur.

Ce jugement est important non seulement pour YouTube, mais aussi pour tous les sites communautaires qui se basent sur les contributions de leurs utilisateurs. Cependant, Viacom a d’ors et déjà annoncé qu’il ferait appel, l’affaire est donc loin d’être terminée.

Éditer vos vidéos en ligne avec YouTube Video Editor

Logo YouTubeGoogle vient d’annoncer une nouvelle fonctionnalité pour son célèbre site de partage de vidéos : la possibilité de faire le montage de sa vidéo directement en ligne. Bien que relativement basique comparé à des produits spécialisés comme Final Cut, cet éditeur de vidéo devrait convenir à la plupart des utilisateurs de YouTube.

En effet, YouTube Video Editor permet de combiner plusieurs vidéos en une seule, couper les parties dont vous ne voulez pas, ajouter une piste son depuis la bibliothèque AudioSwap (plus de 40’000 piste qui peuvent être utilisées sans violer le droit d’auteur), et publier vos vidéos sur YouTube en un clic. D’autres fonctions comme les transitions au sein des vidéos ou l’affichage de titres sont pour l’instant absentes, mais pourraient être ajoutées si les utilisateurs en font la demande.

Capture de YouTube Video Editor

Le but de Google est de fournir un outil simple que tout le monde puisse utiliser, sur n’importe quelle machine, les calculs nécessaires à l’encodage de la vidéo étant fait en ligne sur les serveurs de Google. L’utilisateur n’a pas à se soucier des codecs à utiliser, tout est fait pour que sa vidéo puisse être mise en ligne sur YouTube sans problème. En outre, la vidéo étant déjà sur les serveurs de Google, elle peut être mise instantanément en ligne.

Ce nouveau service devrait rendre plus pratique l’édition vidéo sur les appareils mobiles comme les smartphones ou les tablettes, mais aussi les netbooks. Ce dernier point intéresse particulièrement Google, qui avec le lancement de Google Chrome OS cet automne sur ce type de machine, a besoin de développer les applications « dans les nuages » pour que son système d’opération puisse être un succès. L’édition vidéo était sans aucun doute un domaine où l’utilisation d’une solution logiciel traditionnelle était encore nécessaire, YouTube Video Editor tente d’y remédier.

YouTube Video Editor est accessible avec les autres fonctionnalités en test de YouTube à http://www.youtube.com/testtube.

Du porno sur l’iPad

iPad avec logo -18

Steve Job avait affirmé qu’il n’y aurait pas de porno sur l’iPad et conseillé aux amateurs d’acheter un produit basé sur Android plutôt qu’un produit Apple. Et bien il y a également du porno sur l’iPad, au sein même des applications. Si l’iPad devait être le sauveur de la presse, c’est par cette dernière que le contenu interdit s’est introduit sur la tablette.

la photo du Sun (flou ajouté par DailyTech.fr)

En effet, le journal anglais The Sun a publié une photo d’une jeune femme seins nus dans ses pages, accessibles sur son application iPad. Il s’agit de la fameuse page trois du journal qui chaque jour propose de telles photos. La censure d’Apple n’avait apparemment pas prévu ce cas de figure.

Mais en réalité il ne s’agit que de la partie immergée de l’iceberg, car il y a bien du contenu pornographique sur l’iPad. En effet, la tablette permettant de surfer sans restriction sur le web -et comme chacun sait « internet is for porn », les sites pornographiques sont donc accessibles. De plus, les nombreux sites de vidéos X en streaming passent progressivement à la balise video de HTML5 qui permet de se passer de la technologie flash absente des produits d’Apple.

Donc oui il y a bien du contenu pornographique sur la tablette d’Apple et à moins de filtrer les sites web accessibles, et les publications des journaux, il y en aura toujours.

Apple montre ce que HTML5 peut faire

Logo SafariApple vient de mettre en ligne une page qui permet de voir de nombreux exemples de ce que le format HTML5 permet de faire, mais en a bizarrement restreint l’accès au seul navigateur maison Safari, alors que tout navigateur compatible HTML5 devrait pouvoir afficher ces exemples.

L’intérêt principal de HTML5 pour Apple est que de nombreuses fonctions, qui n’étaient possible qu’en utilisant un langage externe comme Flash d’Adobe, peuvent maintenant être faites nativement par le navigateur. La lecture de vidéo en est un exemple, mais c’est loin d’être le seul comme l’illustre cette page.

Steve Jobs a à maintes reprises fait part de son mécontentement vis-à-vis de la plateforme Flash, et largement justifié son absence de l’iPhone et de l’iPad par le fait que HTML5 permettrait de s’en passer. Cette nouvelle page semble bien tenter d’en faire la démonstration.

Les personnes intéressée peuvent donc se rendre sur http://developer.apple.com/safaridemos, l’utilisation du navigateur Safari d’Apple est obligatoire.